Gérer la pose d’un dallage collé

La technique de la pose collée, qui combine solidité de l’ouvrage et facilité de réalisation, consiste à fixer un dallage à l’aide d’un mortier colle étalé sur une dalle en béton.

Pour réaliser votre terrasse vous devez suivre quelques règles techniques de base.

Dans un premier temps, il faut savoir que le type de pose est conditionné par l’épaisseur de votre dallage.

En effet pour un dallage :

  • inférieur à 3 cm – il faut poser votre dallage obligatoirement sur une assise rigide (dalle béton armé) à la colle, par double encollage, et jointé
  • à partir de 3 cm – vous pouvez poser votre dallage sur assise souple (sable ou gravillons), jointé au sable.

Il existe également la pose sur plots (polymères) réservée à des dallages bénéficiant d’une classe de résistance T7 ou T11.

Consultez notre film démo de la pose de dalles sur assise souple.

 

La pose collée

Quels sont les matériaux utilisés pour la pose de dalles à la colle ?

  • Béton dosé à 350 kg/m3
  • Treillis soudé fils de 7 – maille de 150×150
  • Natte drainante
  • Colle terrasse type C2S
  • Mortier de jointoiement

 

 

Préparation du sol

  • 1 – Préparer votre terrassement avec une pente de 2 %, soit 2 cm par mètre.
  • 2 – Sur le terrassement, qui doit faire 20 cm de profondeur, répartir une couche de béton (dosé à 350 kg / m3) de 8 cm d’épaisseur.

1    2

 

  • 3 – Le treillis soudé est mis en place, puis les réglets sont placés de telle sorte que leur face supérieure se retrouve au niveau de la dalle finie, dont l’épaisseur totale doit mesurer 15 cm.
  • 4 – En appuyant votre règle plate sur les réglets, vous devez répartir le béton de façon uniforme. Les défauts de planéité doivent être inférieurs à 5 mm.

3    4

 

  • 5 et 6 – Enlever les réglets et reboucher les empreintes.

5      6

 

  • 7 et 8 – Vous devez poser une natte drainante sur la dalle en béton, en contrôlant le recouvrement des lés. La natte drainante évite la détérioration du mortier de pose et de son support en assurant un drainage optimal des eaux de pluie sous les dalles.

7          8  

 

  • 9 – Tracer sur le sol l’emprise du premier rang de dalles, puis répartir une colle de type C2S, sur la surface de cette première bande. Étaler la colle à l’aide d’un peigne à dents de 8 mm.
  • 10 – Encoller également la dalle avant de la poser.

9      10

 

  • 11 – Marteler légèrement la dalle avec un maillet en caoutchouc pour la mettre en place.
  • 12 – Le joint entre les dalles doit mesurer 10 mm minimum. Contrôler à l’aide d’une règle l’alignement des dalles au fur et à mesure de la pose.

11      12

 

  • 13 – Nous vous conseillons de réaliser les joints avec une poche contenant le mortier de jointoiement. Lorsque le mortier a légèrement durci, tassez le dans le joint avec un fer à joints. afin de le combler sur toute sa profondeur.
  • 14 Important : il est conseillé de nettoyer rapidement le supplément de mortier en débordement sur la dalle à l’aide d’une éponge humide. Attendre que les joints soient parfaitement sec pour procéder au nettoyage avec une produits adapté.

13    14

 

  • 15 – En bas de pente, vous devrez aménager un caniveau de drainage pour les eaux de ruissellement.

15